vendredi, février 2

Divas étherées

- Marissa Nadler reprend Cortez The Killer de Neil Young.
- Un forcing d'AbsolutNoise m'a enfin fait prendre conscience de l'intrinsèque formidabilité de Dear Euphoria, une suédoise qui s'accompagne au piano et rappelle un peu la Kate Bush première période, en plus contemplatif. De nombreux morceaux à écouter sur son site officiel et sur sa page Myspace. Awaiting est sans doute la chanson que je préfère.

PS : C'est frustrant. Avec le nouveau Blogger 2.0, les titres stupîdes que l'on donne à ses billets en attendant de trouver mieux ne sont plus modifiables dans l'URL. Du coup, se dédire complètement devient infaisable et je ne prends plus la peine de les changer. Je me retrouve donc à devoir assumer d'avoir intitulé un billet 'Divas étherées'. Dure vie....

EDIT : Un podcast de Patrick Wolf vient d'être publié sur Playlouder.

1 commentaire:

AbsNoise a dit…

Aahhh quand même !

Dear Euphoria est incroyablement talentueuse, c'est une évidence.

Vivement qu'elle recueille le succès qu'elle mérite, car pour l'instant elle galère un peu.