mardi, décembre 30

Top albums pour l'année en cours

Pour ce qui est de mes albums préférés de l'année en cours, je ne peux que vous faire part de cette statistique effarante. J'ai acheté deux fois moins d'albums récents en 2008 qu'en 2006, l'année où mon classement de fin d'année comptait 77 titres. Aujourd'hui, je me rends compte en consultant ma feuille Excel que je n'ai acheté "que" 38 albums de l'année. Plus inquiétant encore, je n'ai pour ainsi dire écouté aucun autre album de manière illégale ("Youpie !" diront les professionnels de la profession). Donc, le classement de mes albums préférés va être par la force des choses très incomplet. Je dirai un mot des grands absents en fin de billet.

Sans ordre particulier, mes 12 albums préférés et achetés cette année sont :
- Black Mountain - In The Future
- Elbow - The Seldom Seen Kid
- The Kills - Midnight Boom
- Nits - Doing The Dishes
- Portishead - Third
- We Are Scientists - Brain Thrust Mastery
- Sigur Ros - Med Sud ieyrum vid spilum endalaust (si je lis bien)
- Ladytron - Velocifero
- Micah P. Hinson - Micah P. Hinson and the Red Empire Orchestra
- I Was A Cub Scout - I Want You To Know That There Is Always Hope
- McFly - Radio:Active
- Johann Johannson - Fordlandia

Pas loin derrière on trouve :
- Lambchop - Oh Ohio
- Bloc Party - Intimacy
- The Music - Strength in Numbers
- Klaus Schulze and Lisa Gerrard - Farscape
- The Ting Tings - We Started Nothing

Ce qui me frappe le plus dans ce classement (outre ce que j'ai déjà mentionné dans mon précédent billet sur l'absence de véritables coups de coeur) est qu'on y trouve essentiellement des vieilles gloires, dont j'ai déjà plus ou moins aimé les précédents albums. Dans mon top 12, on ne trouve ainsi que deux un premiers albums (Black Mountain et I Was A Cub Scout). Il semblerait donc que j'aie pris étonnamment peu de risques cette année, restant prudemment à distance des différentes hypes, qui ont pourtant comme toujours été nombreuses.

Pour remédier à cet état de fait, je me suis donné pour mission durant ces vacances de Noël d'écouter les albums qui semblent faire l'unanimité dans les classements récapitulatifs de ces derniers jours. Je donnerai brièvement mes impressions au fur et à mesure des écoutes. L'exercice est évidemment assez iconoclaste car je dois en une écoute (parfois deux) me confronter aux déluges d'éloges qui nous ont envahi les oreilles pendant des semaines et la tentation est donc vive d'être hyper-critique, d'autant que, tant qu'à faire, j'aimerais autant me convaincre que je n'ai rien raté d'important cette année.

- MGMT - Oracular Spectacular : Un survol de mon agrégateur de blogs et de la presse musicale semble indiquer qu'il s'agit des grands gagnants de l'année. La manière dont on en parlait ces derniers mois ne m'avait jamais permis de savoir si c'était un groupe de rock ou d'électro. Il s'agit en fait d'un savant mélange des deux et, malgré la voix très moyenne du chanteur, j'y trouve de quoi tapoter du pied sous mon bureau. A réécouter.
- Vampire Weekend - s/t : Je ne sais qu'en penser, c'est rentré par une oreille et directement ressorti par l'autre. Ca doit être le violon qui a mis la blogosphère en émoi. La blogosphère est souvent en émoi quand il y a du violon.
- Fleet Foxes - s/t : Bon, comme c'était l'album qui faisait le plus l'unanimité, je n'en attendais pas grand-chose, mais je dois bien avouer que, après une écoute, je suis vraiment sous le charme. Je vais sans doute l'acheter pour le réécouter dans de bonnes conditions.
- Bodies Of Water - A Certain Feeling : Le retour de la vengeance des clônes d'Arcade Fire. Déjà que j'aimais seulement très moyennement les originaux, là, après une écoute, je sature sévère, avant de reconnaître à contrecoeur après la deuxième écoute que la première moitié de l'album se laisse gentiment écouter.
- Deerhunter - Microcastle :
- Hercules & Love Affair - s/t : A part la présence top-crédibilité d'Antony, j'ai vraiment du mal à comprendre l'engouement. C'est dans l'ensemble de l'électro assez poussive, non ?
- Lykke Li - Youth Novels : Annie était la Britney pour bobos, et Lykke Li est l'Annie pour ultra-bobos. Cela dit, c'est pas mal dans le genre bubblegum pop éthérée pour gens qui voudraient aimer la pop mais restent accros à leur compilation Buddha Bar.
- Santogold - s/t :
- Bon Iver - For Emma Forever Ago :
- Crystal Castles - s/t : En lisant ce que le NME en disait, je m'attendais à des fous furieux, genre Selfish Cunt meet the rrrriot-girrrrrl movement. Et en fait, pas du tout, c'est très sage, très bien peigné et sans grand intérêt, à part Tell Me What To Swallow, un morceau calme qui est tout à fait charmant.
- Black Kids - Partie Traumatic : Parce que chaque année a besoin de son Go! Team pour faire tapoter du pied les journalistes musicaux qui s'encroûtent devant leur écran. Ca marche, il y en a même un ou deux qui se seraient discrètement déhanchés pendant une réunion de rédaction.

Autre avantage de ces écoutes différées : les albums sont à présent disponibles pour une bouchée de pain et je peux donc compléter ma collection pour pas cher, en commençant par Fleet Foxes, MGMT et Lykke Li.

2 commentaires:

lyle a dit…

C'est leur deuxième album a Black Mountain...
Effectivement, peu de premiers albums impressionants cette année.

Pierre a dit…

Autant pour moi. C'est corrigé. Merci.