jeudi, juin 29

Rassurez-vous...

... je n'ai pas fait une crise cardiaque en apprenant la séparation des Backstreet Boys ou les tendances cannibales d'Axl Rose. J'étais juste un peu malade. Pour fêter mon retour chez les bien-portants, je viens de publier deux billets sur la Blogothèque. L'un est consacré à une interview de Apparat Organ Quartet. L'autre est un honteux réemploi de deux vieux billets consacrés à Brian Eno. Je me rappelle avoir été frustré à l'époque de leur première publication ici-même de ne pas être capable de leur adjoindre du son. C'est à présent chose faite.... et j'en ai profité pour les retravailler un peu.

Sinon, si on place Fundamental à part, je crois que mon disque préféré pour ce premier semestre 2006 est l'album de Howling Bells, je vous en reparle bientôt.

vendredi, juin 23

PSB maxi-chronique

Je vais tenter la semaine prochaine de rédiger une chronique de Fundamental, le nouvel album des Pet Shop Boys. En attendant, vous pouvez si vous le voulez aller lire celle de l'album précédent, Release. Elle date d'avril 2002, bien avant la création de ce blog. Je ne l'écrirais sans doute plus de la même manière aujourd'hui et j'ai eu en la relisant aujourd'hui très envie de la retravailler. J'ai pourtant décidé de la mettre en ligne telle quelle (par souci d'authenticité ou, plus vraisemblablement, par paresse).

(merci à Christophe d'en avoir retrouvé la trace)

jeudi, juin 22

Je reçois du courrier

- Suite à mon billet sur la Blogothèque, un gentil lecteur m'a envoyé un lien vers deux morceaux que Scott Walker a écrits pour Ute Lemper. Les deux morceaux sont sublimes. Malheureusement, l'un des deux n'est disponible que sur un import japonais introuvable de l'album Punishing Kiss. Pour un collectionneur comme moi, c'est une très mauvaise nouvelle. Si vous êtes moins atteints et que la pensée que vous ne pourrez jamais posséder un morceau sublime sur CD ne vous rend pas fou de douleur, n'hésitez pas à aller les écouter. J'ai laissé les liens dans les commentaires de l'article.
- J'ai également reçu du renfort dans ma recherche des sources plus ou moins déclarées du Gabriel de Najoua Belyzel. Un post récapitulatif des résultats obtenus est disponible ici. Je dois bien avouer être un peu perplexe en écoutant le résultat final (cfr le fichier mp3). La ressemblance avec Nuit de Folie, évidente selon eux, me semble par exemple un peu tirée par les cheveux. Chacun semble jouer au petit jeu des ressemblances avec ses propre règles, ce qui rend parfois les résultats surprenants.
- Je me trouve à redire périodiquement du bien de Monika Bullette et je ne vois pas pour quelle raison je m'arrêterai. Monika a récemment formé avec Rob Montejo (ancien membre d'un goupe dont je n'ai jamais entendu parler, Smashing Orange) un duo, The Sky Drops. Deux titres (ou, comme ils le disent pour faire chic, "a double A-side internet-only single") sont à télécharger sur leur site. On pourrait les décrire comme un mélange de shoegazing My Bloody Valentinesque et d'harmonies vocales Lowiennes. Après deux écoutes, cela me semble à nouveau très prometteur. Pour vous aider à resituer le contexte, je vous conseille d'aller écouter l'album solo de Bullette. Il est proposé en téléchargement gratuit sur son site. We Are Not From Sugar est, comme j'aime à le répéter, une sorte de chef-d'oeuvre, quelque part entre This Mortal Coil, Broadcast et Opus III.

mardi, juin 20

Comme un coup de poignard dans le coeur.

Comment je vais faire moi maintenant pour me tenir au courant de la culture pop britannique, hein ? On pouvait penser ce qu'on voulait de la formule du show mais c'était tout de même la seule émission où, en tant que continentaux, nous pouvions avoir un aperçu de ce qui faisait vibrer les fans de pop anglais.

So Long, Farewell. Auf Wiedersehen, Goodbye. Adieu Hard-Fi, S Club 8, McFly, Rachel Stevens, Jamelia, The Feeling (ce sont les premiers noms qui me sont venus en tête). Vos successeurs ne traverseront plus la Manche. Vais-je devoir me mettre à la variété française pour compenser ? J'en frémis.

Ca n'a rien à voir mais

- Blogpop propose un beau billet sur le très beau Drinking Songs de Matt Elliott. Le ton choisi décrit bien l'atmosphère qui se dégage d'une chanson comme The Kursk.
- Obscure Sounds propose sa playlist du jour. Une occasion de plus de se demander comment un groupe aussi moyen que Mansun a pu un jour composer un pépite pop comme Wide Open Space.

vendredi, juin 16

jeudi, juin 15

Juin est le mois des bulletins

Ron l'infirmier a donc distribué ses bons points aux auteurs de ses blogs musicaux préférés, qui sont dans l'ensemble très très pop. Je suis très vexé de ne pas être repris mais je lui pardonne car, bien que la plupart des blogs qu'il recommande sont déjà dans ma colonne de liens, il mentionne deux ou trois adresses que je ne connaissais pas encore et qui proposent des petites choses ma foi fort gouleyantes. Du genre des extraits de l'album américain de McFly, une rétrospective This Mortal Coil-4AD, des chansons de Wild Orchid, le premier groupe de Fergie des Black-Eyed Peas (groupe qui était si je ne m'abuse 'managé' par la mère de Justin Timberlake, ce qui est une info en béton armé, vous en conviendrez) et, pour les vrais pervers, quelques extraits de l'album de Nadiya.

lundi, juin 12

Disparition

Gyorgy Ligeti, un des trois ou quatre compositeurs ""classiques"" du XXème siècle qui m'intéressaient, est mort aujourd'hui. Je tenterai de lui rendre un mini-hommage de néophyte dans mon billet de vendredi sur la Blogothèque.

Sinon, comme le monde continue malgré tout de tourner (1) :
- des reprises à ne plus savoir qu'en faire : There is a light that never goes out des Smiths et Enjoy the silence de Depeche Mode.
- Girls Aloud a rencontré un succès mérité mais je conserve un inavoué penchant pour cette chanson de The 411
- Deux extraits du nouvel album de Muse et une mini-chronique.
- The Long Blondes est le dernier groupe dont on cause en Angleterre. On peut voir entendre ici pourquoi.

(1) Si la mort de Ligeti ne devrait normalement pas entraîner la fin du monde, il est moins sûr que ceci (l'affreux James Blunt chantant une chanson des Pixies) ne nous entraîne pas tous dans l'Apocalypse.

Journal de cure (jour 69 et fin)

Bon, cette fois, c'est fini. Mon petit impair d'il y a trois semaines était encore pardonnable mais j'ai porté ce samedi un coup définitif à toutes mes bonnes résolutions. Dans ces conditions, il vaut mieux interrompre le traitement et le reprendre plus tard (d'autant que les soldes d'été approchent à grands pas). Pour information, j'ai craqué notamment sur un joli coffret reprenant trois disques d'Anne Clark, sur un DVD reprenant des peintures sonores de Brian Eno et sur le coffret 5 EP de Robert Wyatt qui, pour des raisons obscures, a soudainement baissé de prix la semaine dernière. L'amère blessure que cet échec porte à mon amour-propre sera sans doute largement compensée par la qualité des achats effectués. Du moins, je l'espère. De plus, l'échec n'est pas total. Sur ces 2 mois et des poussières d'achats raisonnables, ma pile de disques à écouter a sensiblement diminué de taille.

PS : A en juger par mes statistiques de visite et quelques coups de sonde sur des sites dont le compteur est public, la Coupe du Monde de Football a un effet sensible sur la fréquentation des sites Internet (environ 30% de baisse). C'est impressionnant. Pour enrayer la chute, je devrais sans doute trouver des sujets ayant un rapport avec l'événement. Tout le monde le fait.

jeudi, juin 8

Auto-spam

J'évoque la deuxième partie de la carrière de Scott Walker ici.

Dans un genre un peu différent, je ne sais que penser de cette tentative de mariage forcé entre Eminem et Jordy.

mardi, juin 6

The number of the beast

En attendant que je mette la dernière main à mes billets sur Apparat Organ Quartet, Dolorian et Scott Walker et pour fêter comme il se doit la fin du monde en ce 6/6/6, quelques liens de circonstance (l'idée est loin d'être originale).

- A tout saigneur (ha ha), tout honneur.
- Si on en croit Music for Robots, Strapping Young Lad fait une musique entre le métal extrême et l'auto-parodie. La description me semble assez juste.
- Les mêmes ont posté aujourd'hui une chanson de Young and Restless intitulée Satan, qui ne tient malheureusement pas toutes ses promesses, à moins évidemment que vous aimiez du punk-rock crié par des jeunes filles nubiles, ce qui est de l'ordre du possible.
- La mythologie chrétienne nous apprend que le démon est l'origine de toutes les tentations et de toutes les perversités. En conséquence, ce jour est particulièrement propice pour écouter les nouveaux singles de Paris Hilton ou de George Michael. Si vous êtes plus gravement atteints, il y a ici trois reprises par les A-Teens. Selon votre degré de dépravation, je vous conseille de vous diriger vers celle de UB40 (les irrémédiables), Nick Kamen (les sérieux....c'est mon cas, j'adore cette chanson) ou Abba (les légères).
- Si l'espérance est une vertu cardinale, sûrement la dépression est une manifestation du démon. Allez donc déprimer avec l'Anonyme de Château Rouge qui a compilé une collection de chansons à rendre Rafael Nadal apathique et sans énergie.
- Je vous laisserai faire vous-mêmes le lien entre James Brown et le démon mais Blog Pop propose trois extraits d'un album où il se laisse aller à une sorte de jazz-lounge assez étonnant.
- Par ailleurs, le démon se manifestant dans l'adoration des idoles, on ne peut qu'applaudir pas.longtemps qui dans son billet du mp3-blog de la Blogothèque, révèle que l'inspiration est à Belle and Sebastian ce que le serpent est à Adam et Eve et explique comment il est parvenu à vaincre l'envoûtement dans lequel ce vil tentateur l'avait placé.

lundi, juin 5

Encore un peu...

Le deuxième album de Junior Boys sort ces jours-ci et les mp3-blogs du monde entier se sont empressés d'en proposer des extraits, notamment ici ou . Pour ceux qui ne situent plus très bien, Junior Boys est un duo électronique qui avait sorti un très bon album intitulé Last Exit en 2004,dont j'ai déjà parlé ici.

Par ailleurs, mes suédois préférés de Le Sport sortent un nouveau single. Absolut Noise en parle ici.

vendredi, juin 2

Un peu d'électro

- Vous vous êtes toujours demandé ce que le monde serait devenu si Antony avait été le chanteur de Soft Cell ? Un début de réponse ici avec My Robot Friend.
- Music for Robots a par ailleurs posté un d'électro-pop champêtre russe qui est l'oeuvre de SCSI-9 et me rappelle un peu Post Industrial Boys, quoique c'est sans doute plus à cause de mon besoin de cohérence géographique qu'à cause d'une objective ressemblance entre les deux.

jeudi, juin 1

En vrac (avec des bonus)

Pour fêter le retour du haut-débit.

- Le nouveau single de JC Chasez.
- Trois extraits de l'album de Thom Yorke.
- Les chansons interprétées par les trois invités principaux du concert des Pet Shop Boys sur Radio 2. Quatre titres du même concert, non diffusés, sont par ailleurs écoutables ici tandis que vous pouvez écouter Minimal la chanson que beaucoup présentent comme le sommet de leur nouvel album.
- Absolut Noise voit dans la musique de Black Light Co. du David Bowie, du Nick Cave ou du U2. Personnellement, j'y vois plutôt du Elbow, ce qui est tout aussi bien.
- Minnie Driver est a priori une actrice assez moyenne mais elle a sorti au moins une jolie chanson, Everything I've got In My Pocket. Elle est écoutable, avec deux autres extraits de l'album, ici. Tout cela reste très sage mais, dans le genre Norah Dido Roché, ce n'est pas pire qu'autre chose.
- Qui a sorti la version originale de Self Control ? Raf ou Laura Branigan ? Le débat rebondit.
EDIT : Le verdict est tombé. C'est Raf.
- Mon billet de la semaine sur la Blogothèque est consacré à la première partie de la carrière de Scott Walker, de 1959 à 1969.