mercredi, avril 12

Journal de cure (jour 8)

- Premier week-end, première visite des magasins et premier test grandeur nature. Devant le présentoir des nouveautés, j'étais assez confiant dans mes capacités de résistance. Les sorties de la semaine étaient peu nombreuses et ne m'intéressaient a priori guère (Ben Harper, Venus, ...) et celles qui pourraient a priori m'intéresser semblaient peu attractives. La nouvelle compilation de raretés de Lambchop a plutôt mauvaise presse et, comme leur précédent album m'avait déçu, je n'ai eu aucun scrupule à faire une croix dessus. Le nouveau Flaming Lips semble également faire l'unanimité contre lui donc je prendrai au moins la peine de l'écouter une fois avant de prendre ma décision.

- Malheureusement, la découverte dans les rayons d'un grand supermarché culturel de l'édition limitée du dernier album de Calexico allait se révéler une épreuve bien plus redoutable (d'autant qu'il y avait très peu d'exemplaires disponibles). Pour l'expliquer, je devrais sans doute préciser que l'un des causes de ma boulimie musicale est un sens très aiguisé de la collection, qui peut notamment se manifester dans le besoin de posséder tous les numéros d'une même série de compilations (Now that's what I call music, les anthologies vendues avec de nombreux journaux quotidiens,...) ou bien dans le besoin de rassembler toute l'oeuvre des artistes que j'apprécie. En conséquence, lorsque j'achète mon premier disque de tel ou tel groupe, je me condamne souvent dans la foulée à devoir acheter l'entièreté de son oeuvre. Ce fut notamment le cas des Sparks l'année dernière ou bien des premiers albums de Peter Gabriel cette année. Comment dès lors résister à la sortie d'un album d'un groupe dont je possède déjà presque toute la discographie ?

- Cette question m'a amené à me poser une question plus générale. Qu'est-ce que je cherche à accomplir, réellement, en me forçant ainsi à ne pas acheter un seul disque en avril ? On ne peut pas parler de désintoxication au sens strict puisque j'ai de toutes façons la claire intention de continuer à acheter des disques dans le futur (ne serait-ce que l'album des Pet Shop Boys dans quelques semaines). Dès lors, quels bénéfices pourrais-je tirer d'une abstinence d'un mois, artificiellement imposée et qui m'empêcherait de bénéficier des éditions limitées ou des bas prix proposés la semaine de la sortie ? Je n'en voyais plus aucun. J'ai donc décidé d'acheter l'album de Calexico et de redéfinir les modalités pratiques pour la suite de ma tentative.

- On peut donc dire que cette première tentative de sevrage complet n'aura duré que 8 jours. Pitoyable échec (hypothèse basse) ou occasion de relancer la "cure" sur des bases plus saines (hypothèse haute) ? Je ne sais pas trop.

- J'ai rêvé qu'un incendie ravageait la pièce où sont rangés mes disques. Je sens que mon inconscient essaie de me dire quelque chose... mais quoi ?

7 commentaires:

AbsNoise a dit…

L'album des Flaming Lips est mauvais ?

Pierre a dit…

Je ne l'ai pas écouté mais c'est ce que j'entends beaucoup dire autour de moi. Cela dit, il a comme toujours bonne presse dans les magazines.

michelsardou a dit…

Meuh non, c'est juste un retour de bâton après l'unanimité qui entourait leurs deux derniers albums.
Sinon, en plus d'arrêter les disques, arrêtes-tu aussi les audioblogs?

Personellement, le vynile et les MP3 me semblent tellement dématérialisés que j'en suis revenu au vinyle.

Pierre a dit…

Arrêter les audioblogs ? Que veux-tu dire par là ? Je n'y ai jamais pensé. Je veux juste trouver le temps d'écouter tout ce que j'ai déjà à écouter. Ca ne remet pas en cause la quantité de musique écoutée ou l'envie d'en parler.

(mais je ne suis pas sûr d'avoir compris ta question)

kfigaro a dit…

je compte bien prendre le même type de résolution dans les prochains mois mais c'est uniquement pour des raisons de fric et puis à coté de toi, mon cas est extraordinairement bénin !!! ;)

PS : j'ai tellement peu de disques en définitive...

michelsardou a dit…

Non, c'était bien ce que tu avais deviné, je pensais que ta démarche partait d'un trop plein de musique...

KS a dit…

L'album des Flaming Lips est coté à 75 chez metacritics et michel sardou comme moi le trouvons bon.
Ca fait à peu près 43 raisons de l'acheter en paix.