lundi, mars 5

Déprime du jour

Alors que je devrais sans doute me réjouir de voir qu'un bloggeur francophone tente tant bien que mal de défendre son goût pour la pop (et pas celle bien en cour de Peter, Bjorn & John, Arcade Fire ou Weezer), je trouve ce billet résolument déprimant, peut-être parce qu'il exclut complètement la notion de plaisir pour ressasser des arguments stériles du genre "se pencher sur ce qui est populaire pour comprendre un peu mieux notre société", "recherche sonore d'avant-garde à destination des masses", etc.. A moins que ce ne soit simplement parce qu'il me fait prendre conscience qu'il serait encore aujourd'hui nécessaire de justifier son amour de la musique pop.

Rien que pour vous donc, du lourd, du massif, du transcendant, du transcendental, de l'imposant, de l'imposantal. Trois chansons que j'aime passionnément, garanti 100% sans alibis culturels, rien que pour le plaisir d'un refrain bien troussé et d'une chorégraphie délicieusement grotesque :







J'irai même jusque là :



J'ose tout, c'est dingue ! Je devrais me mettre au parapente !

1 commentaire:

HYDE a dit…

Souvenirs, souvenirs...Dans la première vidéo, les rigolos ils passaient le matin dans une série de KD2A