mercredi, août 22

Pukkelpop 2007 (ce que j'ai mal vu)

Mon comportement de festivalier a pas mal changé depuis quelques années. Fini les campings, les longues attentes devant la scène pour être au premier rang (je n'ai été très bien placé que pour trois ou quatre concerts). Fini les plannings serrés où chaque seconde doit être rentabilisée au maximum. Dorénavant, on rentre dormir à la maison, les arrivées sont tardives (je n'ai vu aucun concert avant 15 h), les pauses longues et les concerts souvent vécus de loin. J'ai déjà subi trois jours de Route du Rock sous une pluie battante, sans abri ni moyen de s'asseoir et me suis juré de ne jamais rééditer l'expérience. Le Pukkelpop est donc le festival idéal. Nous aurions en effet renoncé depuis longtemps à faire notre pélerinage annuel à Kiewit si les organisateurs n'avaient pas l'excellente idée d'y prévoir chaque année une tente avec des bancs pour s'asseoir (c'est bien malheureux quand on y pense de s'embourgroiser de la sorte mais c'est ainsi... il ne me reste plus qu'à voter Sarkozy et la métamorphose sera complète).

Vous aurez donc un compte-rendu de dilettante, plein d'approximations et de jugements à l'emporte-pièce. Autant dire que vous n'êtes pas obligé de lire.

Evacuons tout de suite les questions qui fâchent. J'ai sans état d'âme fait l'impasse sur ce qui ne m'intéressait a priori pas trop :
- The Smashing Pumpkins
- CocoRosie
- The Shins
- Sophia
- Mouse on Mars
- Dinosaur Jr

J'aurais bien voulu voir mais diverses contingences m'en ont empêché :
- Art Brut (trop tôt)
- The Twang (trop tôt)
- Bondo Do Role (trop tôt)
- The Besnard Lakes (trop tôt)
- Biffy Clyro (trop tôt)
- MIA et Battles (tous les deux pendant le concert de Devendra Banhart)
- Digitalism (pendant Low)
- Tool (pendant Woven Hand)
- Sonic Youth (pendant Trail of Dead)
- Apparat (déplacé pendant je ne sais plus quel autre concert)

Comme toujours dans les festivals, les chevauchements entre les concerts obligent à faire des choix douloureux. Voici quelques exemples de dilemmes et la manière dont j'ai tenté de les résoudre.
- I'm From Barcelona vs The Go! Team (jeudi 18h) : Je reste pendant dix minutes devant I'm From Barcelona, juste le temps de me convaincre que cet enthousiasme rigolard est trop forcé pour être honnête et que, au moins, The Polyphonic Spree faisait des efforts sur les costumes. Je pars ensuite voir la fin de The Go! Team, dont j'avais déjà beaucoup aimé le concert au même endroit il y a deux (?) ans. Ca se termine, comme il se doit, par Ladyflash. Validité du choix : 8/10
- Jamie T vs Dizzee Rascal (jeudi 19h45) : Je reste pendant un quart d'heure devant Jamie T, dont l'arrivée sur scène avec un sac à dos de collégien fait s'attendrir la moitié de la salle (il a l'air vraiment tout jeune). J'aime bien son album et il le défend plutôt bien sur scène. Je pars ensuite voir Dizzee Rascal, dont j'avais entendu dire le plus grand bien des concerts. Las, il s'agit d'un concert rap tout ce qu'il y a de plus classique, jusqu'au MC qui termine toutes les fins de phrase, au cas où Dizzee aurait un trou de mémoire. Toute la finesse et l'originalité des arrangements présents sur album passe à la trappe. J'aurais mieux fait de rester devant Jamie T. Validité du choix : 2/10
- Badly Drawn Boy vs Cansei de Ser Sexy (vendredi 18h10) : Les premières minutes du concert de Badly Drawn Boy me laissent quelque peu interloqué. Je m'attendais à un concert solo essentiellement acoustique et tombe devant un gros groupe de rock bourrin. Après deux morceaux du même genre, je m'en vais voir CSS, dont la musique me semble bien plus convaincante sur scène que sur disque. Let's Make Love And Listen To Death From Above a sans doute été pour moi l'hymne du weekend. On m'a signalé depuis que le garçon mal dessiné a fait un set acoustique en fin de concert. Tant pis pour lui Validité du choix : 7/10
- LCD Soundsystem vs Justice (samedi 20h20) : James Murphy fait l'erreur de commencer son set par des morceaux moins connus qui semblent ne faire bouger que les premiers rangs. N'étant même pas à l'intérieur de la tente, je reste de glace (ce qui me fait d'ailleurs penser que je n'ai pas encore salué comme il se doit l'installation d'un écran géant à côté du Marquee, ce qui permet de suivre les concerts de loin en cas d'affluence). Je pars donc voir Justice au Dance Hall, histoire de juger si c'est aussi insupportable en concert que Daft Punk. Le verdict semble être que c'est plutôt moins insupportable même si ça reste extrêmement répétitif et plat. Heureusement, ils terminent avec leur meilleur atout, >We Are Your Friend, qui conserve tout son pouvoir rassembleur même dilué dans dix minutes de boum-boum. Cela dit, si le concert est à l'image de l'album, ce dernier ne va pas affoler ma carte bleue. Validité du choix : 6/10

Comme je boude par principe les concerts sur la grande scène, je n'ai vu et entendu que de très loin :
- Iggy Pop and the Stooges (comme je le pressentais, ça m'a laissé complètement indifférent, voire même légèrment atterré lorsque l'Iguane se met à cabotiner)
- Nine Inch Nails (je connais très mal leurs albums mais ce que j'ai entendu sur scène m'a plutôt séduit)
- Within Temptation (plutôt moins insupportable que Evanescence... mais c'est à peine un compliment),
- Arcade Fire (je serais bien allé voir ça de plus près mais mon accompagnante était encore moins fan que moi)
- Editors (bon plan de la part des organisateurs, ils sont sans doute moins cher qu'Interpol et 80% des gens n'entendent pas la différence)
- Fall Out Boy (à part le tube, rien à signaler)
- Kaiser Chiefs (un groupe qui n'a décidément plus l'air de s'amuser sur scène, ça se sent)

Je vous avais prévenu que les avis seraient lapidaires. La suite ici.

7 commentaires:

dragibus a dit…

excellent résumé d 'Editors "moins cher et aucune différence avec Interpol"
ce qu'il faut en plus préciser c'est que sur album c'est tout pareil de A à Z
un des albums les plus anodins, les plus ennuyeux jamais entendu

Furax a dit…

Oh, tu étais à la RdR cette année ? Tu aurais dû le dire. Avec Garrincha, on s'est taté pour faire l'aller-retour depuis Paris le 15 août. Et Chryde nous aurait accompagné au dernier moment. Dommage, ça nous aurait sans doute décidé.

Pierre a dit…

Non non, j'y étais il y a deux ou trois ans. Cette année, elle tombait le même weekend que le Pukkelpop. J'aurais difficilement pu faire les deux. :)

davnat a dit…

Mais on a le droit de voter Sarkozy en Belgique ?

Anonyme a dit…

Franchement je vois pas l'interet de faire le festival si on le fait pas a fond. C'était mon premier Pukkelpop, je trouve ça ENORME!!! mais ca demande d'éplucher le myspace de chaque groupe pour se faire une idée avant. Les tetes d'affiches n'etant pas forcement les meilleurs. Si tu cherches le confort rien ne vaut un concert simple tete d'affiche + premiere partie. En tout cas j'admire ta franchise dans tes commentaires.

chaman07

chaman07 a dit…

et puis fallais pas etre devant les Editors mais The Blackout ! groupe jeune mais ultra efficace, Olalala mais comment ils se sont donnés sur scéne. Le show était assuré par les 2 chanteurs et 2 guitaristes de talents qui envoyaient tout !!!! http://www.myspace.com/theblackout

Anonyme a dit…

Je lis ligne par ligne, "une vraie tête à claques ce type" je me dis, tu dis que tu n'iras surrement pas voir voir Cocorosie mais que tu a assisté à la représentation de Fall Out Boy...
Il y a ici des gens qui n'ont pas peur du ridicule ^^
En fait ce qui m'ulcère, c'est la manière dont tu écris ce petit billet-résumé: tu présentes tes propres goûts comme étant vérité générale...Hum tout ça est à revoir
L'impression que cet article me donne, enfin : " Ce type n'aime pas vraiment la musique " ( musique au sens général )
Et comme "celui qui parle c'est celui qui accepte d'être contesté" je te laisse mon mail : Diabolikfly@hotmail.com

Fy.