lundi, août 27

A Lapointe de l'analyse

J'allume la télévision pour un petit zapping vespéral en attendant le journal et, qu'y vois-je, intercalé entre France 3 et ma télévision locale ? Pierre Lapointe, disant pour conclure une émission de TV5 à quel point il est content que le présentateur lui ait fait rencontrer Brigitte Fontaine. C'est une rencontre à laquelle j'aurais beaucoup aimé assister. Malheureusement, je n'ai pas trouvé la trace de cette émission sur Youtube ou Dailymotion.

Pour me consoler, voici le début du concert que Pierre Lapointe a enregistré avec orchestre en clôture des Francofolies de Montreal il y a quelques semaines (la suite se trouve sur Youtube, il vous suffit de cliquer sur l'image). Je ne suis pas sûr que l'orchestre ajoute beaucoup aux chansons, à part peut-être pour L'Endomètre Rebelle, dont la démesure s'accompagne assez bien d'un certain pompiérisme. Cela dit, la vidéo m'a permis de constater par moi-même quel est son niveau de renommée au Québec. Apparemment, il est assez élevé. Un des enseignements de la petite moitié du concert que j'ai regardée est d'ailleurs que je semble condamné à ne devenir fan que de chanteur à midinettes, quand bien même je pensais a priori que mes coups de coeur ne rentraient pas vraiment dans cette catégorie. Comme pour les concerts récents de Patriiick (Wolf), le public de Pieeeeeerre est essentiellement féminin et crie énormément. Bah! Il me reste à espérer que Plan B et Lupen Crook n'aient encore fanatisé personne. Cela dit, le spectre hideux du doute m'habite.



Je suis aussi tombé sur cette interview par Ray Cokes lors des Francofolies de La Rochelle.

Et j'ai évidemment déjà mes billets pour les deux concerts bruxellois de novembre.

(Le Pukkelpop demain sans faute, promis)

2 commentaires:

davnat a dit…

Pas tout-à-fait d'accord, je trouve que l'orchestre donne une vraie dimension à plein de chansons (le colombarium, 2 par 2 rassemblés, au nom des cieux galvanisés...). ça me rappelle un peu les tentatives symphoniques des Nits.Bon c'est vrai qu'on entend parfois plus les cris des vierges effarouchées que les violoncelles.
En tout cas, moi qui ai vu Pierre Lapointe à la Boule Noire, je suis véritablement impressionné par ce concert gigantesque.

Fibula a dit…

Oui je suis d'accord avec Davnat, à propos de Pierre Lapointe, l'orchestre apporte vraiment quelque chose, les arrangements sont superbes. Oui, ici, Pierre Lapointe est très réputé, parfois critiqué, mais souvent les surdoués font des jaloux...
Le concert de clôture des Francofolies de Montréal était époustouflant et nombre de journalistes et autres ont parlé d'un moment qui s'est inscrit dans l'histoire de la chanson québécoise.
Oui c'est vrai qu'il y a beaucoup de minettes dans la foule (mais aussi des minets!) mais Pierre Lapointe sait réunir tout ce beau monde pour l'amour de la musique