lundi, août 13

Rangement (I)

En tapant ces quelques lignes, je contemple d'un oeil gentiment effaré les caisses en carton pleines de disques qui jonchent le sol aux pieds de mes étagères Billy et Benno (si j'avais un appareil numérique, je vous ferais partager mon désarroi). Comme chaque année à peu près à la même époque, je me retrouve à ranger mes disques, tâche à la fois exaltante et ingrate. Exaltante car, comme tout collectionneur compulsif, tenir et manipuler ses disques est une toujours une activité agréable (oserais-je dire presque sensuelle ? Nan, quand même pas, quoique...). Ingrate car tout rangement est forcément provisoire (le nombre de disques n'arrête pas de changer, rendant illusoire tout classement sur le long terme) et imparfait.

Passons en revue trois exemples d'idées de rangement qui m'étaient dans un premier temps apparues séduisantes, les problèmes quasi-insolubles qu'elles me posent et les conclusions que j'ai été forcé d'en tirer :

A) je veux rassembler tous mes disques 4AD dans une seule armoire.
* A tout seigneur tout honneur, j'ouvre la première rangée avec les oeuvres complètes de Dead Can Dance mais me rends bien vite compte que le coffret rétrospectif ou l'album live sorti lors de la dernière tournée sont hors-format. Pire, cet album live n'est, en toute rigueur, pas un album sorti sur 4AD, bien que la charte graphique V23 y soit essentiellement respectée. Autre problème, les bandes originales de film auxquelles Lisa Gerrard a collaboré doivent-elles être rangées à côté des disques du groupe ou bien reléguées dans le A-Z pop-électro-rock, car sorties sur un autre label ?
* Le problème est encore plus aigu avec un groupe comme les Cocteau Twins qui ont sorti sous ce nom deux albums et une poignée de singles sur le label Fontana. Peut-on considérer que, parce que ces singles ont depuis été réédités dans une rétrospective de faces B parues sur 4AD, les albums et les singles originaux ont retrouvé le droit de trôner à côté de Treasure ou Garlands, ou bien l'effet de label doit-il rester le plus fort ?
* Que dire alors des Red House Painters et de Mark Kozelek qui ont sortis au cours de leur carrière plus d'albums hors-4AD que 4AD ? Dans le même genre, les disques solo de Paula Frazer doivent-ils être rangés à côté des disques de Tarnation ?
* La sortie d'un album de Bauhaus sur 4AD suffit-il à justifier la présence de toute la discographie du groupe sur l'étagère réservée au label ?
* Le plus insoluble étant sans doute le cas de Nick Cave qui a sorti quelques disques sur 4AD quand il était encore membre de The Birthday Party. N'est-il pas cependant l'archétype de l'artiste Mute ? Que faire ? Que faire ? QUE FAIRE ?

Ca faisait trop de questions sans réponses. Les deux étagères 4AD que je conservais encore dans mon rangement vont être fondues dans le reste. Les cas Bauhaus et Nick Cave m'ont convaincu de l'inanité d'un rangement séparé. En guise de consolation, j'envisage de créer une étagère "Rhaa! lovely" pour y ranger mes disques de Dead Can Dance et des Pet Shop Boys. Si l'étagère est assez grande, j'y mettrais également mes disques de Nits et nous aurions une jolie étagère "Trio de tête", ce serait-y pas beau comme un (album tombé du) camion ?

B) Bien que ce blog ne laisse je l'espère pas transparaître de dichotomisme trop marqué entre les musiques "P!O"P!" et les autres, ma collection de disques en conservait la trace. Britney, Justin, Rachel Stevens, les Sugababes, *Nsync, McFly, Jamelia et autres Will Young étaient tous rassemblés dans un coin sombre, sorte de purgatoire qui n'osait pas dire son nom, tandis que les Radiohead, Autechre, 16-Horsepower et Scott Walker avaient droit au grand classement alphabétique général. Je me sentais de moins en moins à l'aise avec cet affreux ostracisme et ai donc décidé que McFly serait désormais coincé entre Cass McCombs et Tom McRae, Rachel Stevens entre Stereo Total et Kelley Stoltz et l'improbable trio ATC et A-Teens et Atomic Kitten serait perdu au milieu d'une étagère pleine de Arcade Fire, Arctic Monkeys, Autechre, Arab Strap et At The Drive-In.

C) Si on excepte les cas particuliers discutés aux points A et B (sans compter le cas des disques classiques que je n'évoquerai pas aujourd'hui, bien qu'il y aurait beaucoup à dire de ces disques absurdes qui contiennent à le fois du Moussorgsky et du Stravinski, ou du Stravinski et du Bach, mais bon, à chaque jour suffit sa haine), j'avais très vite renoncé à l'idée de classer tous mes disques selon le genre ou le label. Je me voyais mal devoir chercher sur quel label sont parus les albums de machin ou truc juste pour pouvoir les trouver dans mon classement. De même, ayant toujours été nul au petit jeu des étiquettes, je ne voulais pas devoir décider si Pan Sonic était de l'électro, de l'expérimental, du drone-noise ou de la minimal electronica. J'ai donc très vite opté pour le tout alphabétique par nom d'interprètes. Malheureusement, ce classement contient des désavantages évidents. Il serait absurde de ne pas mettre les disques solo de Paula Frazer à côté de ceux de Tarnation ou de placer les deux horribles BO achetés 2€ car on y trouvait des inédits de Nsync à côté des disques du groupe. Il faut donc s'autoriser des exceptions... mais jusqu'où aller?
L'album de Jonny Greenwood est-il à classer avec les albums de Radiohead ? Quid de celui de Thom Yorke ? David Byrne a-t-il gagné son indépendance face aux Talking Heads ? Mark Hollis doit-il être classé près des Talk Talk ? Plus pervers encore, les EP sur lesquels on trouve des remixes des Pet Shop Boys doivent-il être classés avec les Pet Shop Boys ou avec leur interprète initial ? En guise d'exemple et pour vous faire comprendre la complexité du truc, j'ai longtemps hésité pour classer mon EP de Walking on Thin Ice de Yoko Ono. Fallait-il le mettre avec les Pet Shop Boys ? Avec mon best-of de Yoko Ono ? Faut-il mettre ce dernier près de la compilation de John Lennon ? Voyez en plus comme tout devient vite interdépendant. Si je classe John Lennon avec les Beatles, je me retrouve avec le risque de devoir classer Yoko Ono (et donc les Pet Shop Boys) avec les Beatles, un crime que certains fervents Beatlesiens ne pourraient sans doute jamais me pardonner. Franchement, il y a de quoi s'arracher les cheveux, non ?

Les gens intéressés par d'autres questionnements métaphysiques de ce type peuvent également aller lire cet article récent paru sur Stylus.

Là, j'y retourne, j'en suis à peine à la lettre A.

(Vous avez déjà remarqué le nombre hallucinant de groupes et d'interprètes dont le nom commence par A ou B ? Serait-ce le résultat d'une volonté délibérée de prendre un nom qui les placerait en tête de listing ? Encore des questions sans réponses, le syndrôme Lost sans doute.)

8 commentaires:

sacha a dit…

"Vous avez déjà remarqué le nombre hallucinant de groupes qui commencent par A et B ? Serait-ce une volonté délibérée des groupes de prendre un nom qui les place en tête de listing ?"

Dans le même genre, pourquoi si peu de noms de groupe commencent-ils par la lettre N?

Pardon, je ne voulais pas te déranger pendant ton rangement (moi j'ai opté pour le basique ordre alphabétique tout confondu).

Francois BOUSQUET a dit…

"Vous avez déjà remarqué le nombre hallucinant de groupes qui commencent par A et B ? Serait-ce une volonté délibérée des groupes de prendre un nom qui les place en tête de listing ?"

de toute évidence !
(cf. ABBA, au nom choisi spécifiquement pour être en tête de gondole)


sinon, excellent post, Pierre !

me suis beaucoup retrouvé dans tes réflexions (pas forcément avec les mêmes disques, heureusement... :o) et, comme tu le sais, ai opté, de longue date, pour le classement par label qui a plusieurs mérites et notammment ceux de mettre en valeur la charte graphique du label ou de voir l'évolution de celui-ci sur plusieurs années
(tu me diras, pareille évolution peut également être identifiée avec un classement par artiste...)

Erwan a dit…

Un truc sympa avec le classement alphabétique pae artistes, c'est quand on doit décaler toutes les rangées d'un disque pour ranger un A... J'adore ;)

Jerom a dit…

Excellent article :D

Pour ma part, j'ai opté pour un classement mixte: ordre chronologique de l'apparition des artistes et des genres musicaux... autant dire que je suis assez souvent confronté à des petites prises de têtes (comme tu l'as décrit) pour "classer" certains artistes!

davnat a dit…

Mon dieu, mon dieu... et dire que je croyais mener une vie plutôt trépidante. Petite question : est-ce que tu ranges les disques du Ben Folds Five à la lettre B et ceux de Ben Folds à la lettre F ?

gensé a dit…

Je veux une photot quand tu auras réussi ton rangement !

(j'ai opté pour le classique rangement alphabétique!)

Pierre a dit…

Bon, dans l'ordre :

- Je peux difficilement juger pour la lettre N, deux des groupes dont je collectionne les oeuvres commence par N. J'ai plus de 50 disques à la lettre N. H est bien plus dépeuplé chez moi.
- J'ai pensé un temps à mettre ensemble les disques d'une même charte graphique mais je me suis rendu compte que je ne possède aucune collection assez étendue pour que ce soit joli. Même si j'aime bien ma petite série d'Isan, avec leurs jolies couleurs vives. :)
- Petit truc pour Erwan : conserver de la place au début et à la fin de son classement, ce qui devrait éviter de devoir tout déplacer pour un disque. Personnellement, jusqu'à hier, j'avais placé la lettre A au milieu d'une étagère à bouquin, ce qui permettait un peu de souplesse en cas de rangement mineur, mais bon, comme je suis une feignasse, je fais très peu de rangements mineurs, j'attends les vacances pour tout ranger d'un coup. :)
- Je n'ai pas de disques de Ben Folds (Five ou pas). En revanche, j'ai hésité très longtemps pour Nusrat Fateh Ali Khan (où commence son nom de famille ?), (And you will Know Us By The) Trail of Dead
(le nom commence-t-il seulement après la parenthèse ?) et plein d'autres qui ne me reviennent pas comme ça.
- Ca y est, j'ai fini hier soir, mais je n'ai toujours pas d'appareil numérique.

yoann a dit…

Ah j'aimes beaucoup ton goût en matiére de pop mais surtout ta maniére de le concilier avec ton indie taste !
Moi aussi, mes albums pop sont classés à part et tu as raison, let's be proud of it !

Oh Stardom Road, moi aussi il traine sur ma platine !