lundi, mai 2

Pensées de la semaine

- Télérama aime bien le nouvel album de Patrick Wolf, ce qui lui permet de passer le cap important des trois critiques positives dans la presse française. Ca lui en fait autant que Jean-Pierre François. Bravo à lui.
- Philip Glass a complètement foiré son concerto pour violoncelle. Heureusement, son concerto pour deux timbaliers, disponible sur le même disque, est nettement meilleur.
- Britney Spears aime beaucoup Radiohead. Ca désespère autant les fans de Britney que les fans de Radiohead, qui se font un sang d'encre à l'idée d'avoir des goûts communs avec l'ex Lolita des années 90. Dans le même genre, le batteur des Zutons n'en peut plus de s'indigner de la présence de Kylie Minogue à Glastonbury (voir aussi ici).
- Après deux écoutes, le nouvel album d'Autechre '(the very much titled) Untilted' me semble plutôt moins abscons que le précédent. A la première écoute, je l'ai même trouvé presque mélodique (bien qu'à la seconde, je me suis un peu demandé d'où avait bien pu me venir cette impression).
- Après avoir massacré Bohemian Rhapsody, les Pavarotti Prisu de G4 se sont mis en tête de se faire Creep et Cry me a river (version Justin Timberlake, pas le standard de jazz). Dans les deux cas, c'est à mourir de rire, ou plutôt ça le serait si je ne sentais confusément que le genre 'popera' était en train de s'implanter durablement (Il Divo cartonne aux Etats-Unis par exemple). Note : tant qu'à parler de Justin Timberlake, tous mes voeux de bonheur.
- Je suis allé jeudi voir l'Orchestre Philharmonique de Liège interpréter le Stabat Mater de Szymanovski et ai été sidéré de voir à quel point cette oeuvre de 1925 était en avance sur son temps....en ce sens qu'elle était, pour l'époque, courageusement passéiste. Elle m'a fait notamment penser à Henryk Gorecki et à Zbigniew Preisner (période La Double Vie de Véronique). Plus bizarrement encore, certains passages semblaient tout droit extraits de la bande originale du Seigneur des Anneaux. Je ne m'attendais pas du tout à faire de telles associations et me suis senti obligé de demander à un professeur émérite du Conservatoire si Szymanovski était considéré par les professionnels comme un compositeur 'sérieux'. La réponse est oui. Me voilà donc obligé de reconsidérer la place des compostieurs de musique de films hollywoodiens au Panthéon des musiciens. Comme si je n'avais que ça à faire....
- Une amie qui n'a jamais tout à fait pu renier sa passion pour les New Kids On The Block m'a dit qu'on ne pouvait pas complètement apprécier l'album de Bodies Without Organs sans savoir à quoi ressemblait le chanteur. Ne voulant pas vous laisser ainsi dans l'ignorance, voici un lien vers quelques vidéos du groupe. Je continue pour ma part à penser que, malgré quelques chansons irrésistibles (Voodoo Magic ou Conquering America principalement), il leur manque un petit quelque chose. Edit : Les plus physionomistes d'entre vous reconnaîtront dans les vidéos un des membres (voire deux) de Army of Lovers.
- J'avais toujours associé le nom Killing Joke à du punk hardcore assez sauvage. Quelle ne fut donc pas ma surprise de découvrir il y a quelques semaines qu'une chanson new-wave que j'adorais à l'époque et connaissais encore quasiment par coeur était en fait d'eux (Love like blood). En guise de rédemption, je m'en vais écouter quelques-uns de leurs albums.
- Cela fait sept semaines que la première place des charts anglais est occupée par Tony Christie et son (Is this the way to) Amarillo, une chanson de 1971 ressortie à l'occasion du Comic Relief. Elle fait apparemment partie de l'inconscient collectif du britannique moyen et on est certain de l'entendre au moins une fois dans chaque soirée de mariage. A mon grand dam, je dois confesser que, à force de l'entendre chaque semaine à la fin de Top of the Pops (et de voir Shaun Ryder, Bez, Brian May et Roger Taylor faire les zouaves dans la vidéo), j'ai fini par y prendre goût. Ma faiblesse d'esprit me désole. Espérons néanmoins que cela ne donne pas des idées à France 2 et qu'on ne se prenne une resortie de la Salsa du démon dans la figure pour le prochain Téléthon.

7 commentaires:

Gonzo a dit…

Ohoh ! je m'insurge ! Britney Spears, Timberlake et Kylie Minogue sont à respecter !... enfin... surtout leurs producteurs !
ui non définitivement leur producteur pour Britney et Kylie, le petit justin a peut-être de l'avenir si il continue à s'encanailler avec des rappeurs
à Réeecouter : Britney - "slave 4 u" et "Boys" (produit par les Neptunes)
Timberlake : Cry me A river (Prod : Timbaland), Just I love You (produit par les neptunes)
Kylie - ses derniers morceaux sur Body Language produits par des requins de studios

super blog sinon !

Pierre a dit…

Tu as dû mal me lire. Tu ne trouveras pas beaucoup de blogs qui respectent autant les pop-stars anglo-saxonnes, leurs producteurs et leurs compositeurs. Je leur voue une dévotion totale et absolue. :)

Gonzo a dit…

Ah ui effectivement j'ai mal lu je crois... désolé j'ai un sale syndrome qui fait que dès que je lis ces noms sur un site/blog on va dire orienté "rock" (ou encore mieux "rock indé"), j'ai tendance a lire des insanités de gens sourds. c'est pas ton cas ! donc ton blog est encore mieux que je ne pensais !

sinon j'ai un gros faible pour Amerie, Rick Handerson commence à peser lourd !

aline a dit…

VU! Je tiens à préciser quand même que ça doit bien faire 10 ans que j'ai décroché mon dernier poster des NKOTB... Et sinon pour en revenir à BWO, le fondateur du groupe (le chauve à moustache) était aussi je crois le membre principal (le cerveau aussi?) d'Army of Lovers, avec l'un des gars qui apparaît dans tous les clips. (Qui a dit "on s'en fout"?).
Du coup, je en peux pas m'empêcher de me demander ce qu'il avait derrière la tête en créant BWO. Il y a clairement une des connotations "décadence gay" dans leur image mais j'ai l'impression que la présence de ce chanteur à l'air tellement innocent désarme tout. Et en même temps je trouve irrésistible ce côté "agneau dans la bergerie"...
Après, écouter la musique, je sais pas si c'est très important...

aline a dit…

ah mon dieu je ne peux pas éditer mon commentaire. "agneau dans la bergerie" ça ne veut pas dire grand chose mais je ne voulais pas dire non plus "loup dans la bergerie". J'aurais dû écrire "agneau dans la meute de loups" mais ça ne rime à rien.
Bref, je me comprends.

fredot a dit…

Je suis très étonné de lire qu'une personne aussi savante que toi ne connaisse pas plus Killing Joke.. Ce groupe a pourtant été majeur dans les "Eighties" .. (c'est aussi un de leur titre).. A noter que Youth le bassiste de Killing Joke a collaboré a énormément de disques "électroniques" tel que ceux de The Orb, Shamen ou KLF pour ne citer qu'eux .. Je reconnais que les derniers disques de KJ sont particulièrement pénibles ...

Pierre a dit…

C'est ce que tout le monde me dit. Je connaissais bien la chanson mais n'avais jamais su qui l'interprétait. Je ne peux que battre ma coulpe et jurer qu'on ne m'y reprendra plus, jusqu'à la prochaine fois. Vous allez voir que si ça se trouve, les Cramps ont fait des tubes.