dimanche, mai 14

Journal de cure (jour 46)

Cela fait presque un mois que je n'en avais plus parlé mais j'étais jusqu'à hier parvenu à tenir mes résolutions. Mon rythme d'achats avait sensiblement ralenti et ma pile de disques à écouter diminuait gentiment. Pour tout dire, j'étais même parvenu à faire trois magasins bruxellois de disques d'occasion sans avoir rien envie d'acheter (un indéniable exploit, réalisé en partie grâce à des achats de substitution, ici des livres d'occasion). Malheureusement, hier, j'ai chuté, et de la manière la moins glorieuse qui se puisse imaginer. En effet, après avoir écouté Brian Eno parler dans son interview sur BBC6music de sa collaboration avec James, un groupe dont je ne sais quasiment rien, je n'ai pas pu résister à acheter la compilation qui me faisait de l'oeil dans les présentoirs de la FNAC. Espérons que ce ne sera qu'une rechute isolée et que je parviendrai à en faire abstraction jusqu'en juin.

Sinon, j'ai enfin trouvé le nouvel album de Scott Walker et je vous en reparle très vite.

4 commentaires:

Krakou a dit…

C'est marrant ça ne rien savoir de James.. Bon, de mon coté, j'avoue savoir très peu de choses de Laura Branigan.
Mais c'est possible que ce soit un bon choix pour une rechute.
Et comme le groupe, à ma connaissance, est maintenant à l'arrêt, tu ne devrais pas guêter nerveusement l'apparition de nouvelles productions.
L'album "Laid" est une merveille.

Pierre a dit…

Enfin, quand je dis que je n'en sais rien. Disons que je savais juste que c'était un groupe anglais, que le chanteur s'appelait Tim booth, qu'ils avaient une chanson qui s'appelle Sit Down avec un clip live qui abuse des spots en forme de fleurs et que j'avais lu un jour "Comment peut-on encore prétendre que Brian Eno est un génie alors qu'il a collaboré plusieurs fois avec James ?"

Tu avoueras que ça ne donnait pas forcément très envie. :)

michelsardou a dit…

Tu n'as jamais acheté le T-shirt avec les fleurs dessus? ça faisait fureur en 91!

Rom a dit…

James : un premier album original. Ont fini par croire ce que racontait la presse (et leur nouvelle maison de disques) qui voulaient en faire un nouveau "The Smiths". Ont vite chopé la grosse tête et ont cru que se faire produire par Brian Eno allait arranger les choses (lire le journal de bord d'Eno pour se rendre compte de l'inanité de la démarche) ; auraient dû suivre la démarche des Cocteau Twins qui ont refusé de se faire produire par lui (c'était à l'époque de Victorialand). Au lieu de ça, ont voulu devenir un second U2, erreur : il n'y a qu'un U2 (c'est bien assez).
Je dis ça...