mercredi, décembre 29

Plus que deux mois dormir

Le nouvel album de Patrick Wolf vu par lui-même. Je ne suis pas sûr que ce petit texte confus fasse vraiment justice à l'album, mais bon, ça permet de patienter.

Tout autre chose : je me suis lancé depuis une semaine dans une tâche titanesque qui est de réécouter tous mes albums de 2004 en vue de faire mon classement de l'année, histoire de tenter d'atténuer l'usure du temps qui pénalise souvent les albums sortis en début d'année (même si j'ai peur que cela ne suffise pas à faire remonter Franz Ferdinand). C'est un exercice amusant, qui permet notamment de se rendre compte d'à quel point le regard que l'on porte sur un disque peut avoir évolué en quelques mois, parfois à la hausse, parfois à la baisse. Ca prouve bien le caractère extrêmement volatil de ce genre d'opinions. Je suis par exemple persuadé que l'avis qu'on se fera sur un disque dépend fortement de l'état d'esprit dans lequel on l'a écouté pour la première fois. C'est particulièrement vrai pour moi qui, sur une journée-type ne peut pas écouter de la musique plus que 3 ou 4 heures et écoute donc rarement un album plus de 10 fois en un an.

1 commentaire:

david f a dit…

tout à fait d'accord : il faut faire son best of 2004 en juin 2005.
grace aux best of des autres , on découvre souvent des choses loupées.
et 2004 était riche en surprises.
david