vendredi, mars 31

Résolutions intenables

Sur mon étagère à CD se trouve une pile de disques non encore écoutés (certains ne sont même pas décellophanés). Depuis un an ou deux, malgré tous mes efforts, cette pile n'arrête pas de grandir (je devrais d'ailleurs dire ces piles, car il y en a plusieurs). Hier, dans un éclair de lucidité, je me suis dit qu'il était idiot dans ces conditions de continuer à acheter des disques, que c'était la marque d'un consumérisme pathologique, malsain et antipathique. J'avais donc pris la résolution de ne plus acheter dans les prochaines semaines que les albums indispensables (ceux provenant d'artistes dont je suis le parcours depuis longtemps et dont j'achète de toutes façons les albums sans me poser de questions) et de me restreindre dans tous les autres achats (vieux machins, découvertes,...). J'espérais ainsi me donner un peu de temps pour faire repasser la quantité disques non-écoutés en-dessous d'un nombre raisonnable (que j'oserais à peine mentionner ici de peur que vous n'appeliez directement SOS Psychiatrie).

C'est empli de cette saine volonté de tempérance que je suis allé faire les magasins cet après-midi, bien résolu à rester intransigeant et à contempler les sorties de la semaine avec détachement. Las... Pas moins de sept artistes dont j'achète a priori tout sans me poser de questions ont sorti un album ces derniers jours : une réédition avec inédits de l'indispensable My Life in the bush of ghosts de Brian Eno et David Byrne, les nouveaux albums de Calexico, Morrissey et The Knife (jusque là je vois mal sur quoi transiger), le best-of CD+DVD de Massive Attack (cher mais bon, esprit de collection, envie de revoir le clip de Risingson, présence d'inédits, ça va être dur de résister). J'espère en revanche pouvoir me contenir pour les deux derniers, non encore écoutés : le nouvel album de The Vines (qui est, paraît-il, bien meilleur que le précédent) et celui des Yeah Yeah Yeahs (qui est, paraît-il, tout à fait formidable). Cela dit, ça en fait de toutes façons déjà cinq.

Ce n'était décidément pas la bonne semaine pour prendre des résolutions à la légère.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors, The Knive, c'est bien ? Je ne connais que quelques morceaux éparses et j'hésite à l'acheter. Comme je partage pas mal de tes goûts....

michelsardou a dit…

Et puis, il y a l'album des Flaming Lips dans les bacs (autrement; The Soft Bulletin à 9 euros)

Franswa a dit…

Je souffre du même mal que toi. Tous ces CDs non écoutés, et je ne parle pas des mp3 !! Et les bonnes résolutions pour rattraper le retard... non tenues également :)
L'album du Moz est déjà sorti en Gelbique ? Veinards !

AbsNoise a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
AbsNoise a dit…

C'est vrai qu'avec le printemps reviennent les beaux jours du rock.
Le nouveau Yeah Yeah Yeahs, magré les réticences de Pitchfork et Cie, est absolulent excellent : je l'ai déjà en entier en mp3 mais je compte l'acheter en CD tout de même.

Le nouveau Vines, du peu que j'ai entendu est plutôt bien : j'ai toujours aimé ce groupe quand l'autre malade gueulait (genre "Get free")et je le déteste quand ils se mettent à calmer le tempo et à jouer du piano.

Pour ce qui est du nouveau The Knife, je reste un peu dubitatif. Tout le monde en dit beaucoup de bien. Moi j'ai écouté beaucoup de chansons et je le trouve décidément un cran en dessous de leur précédent. Peut-être faudrait-il que je l'achète tout de même et l'écoute en boucle ?...

romain a dit…

Pour moi, c'est plus simple. J'ai même pas le fric pour m'acheter chaque semaine les dernières sorties indé/pop & co.

Même me limiter à 5 cd, c'est déjà dépasser mon seuil de finance.

Du coup, pas de pile de disques sous célophane sur mes étagères.

Dure la vie d'étudiant.