vendredi, janvier 14

Les albums de 2004 (VII)

McFly - Room on the 3rd floor (Island)
La sensation pop anglaise de l'année. Imaginez quatre types d'environ 18 ans, lancés à grands renforts de publicité par des producteurs multi-récidivistes tentant de noyauter le marché des pré-adolescentes. Ils ont des cheveux dans tous les sens, écrivent eux-mêmes leurs chansons sur des thèmes aussi universels que "Yeah ! C'est samedi soir. Les vieux sont pas là. On va faire la fête à la maison" (Saturday Night), "Cette fille, elle est trop bizarre. Elle a les cheveux de toutes les couleurs." (Five Colours in her hair) ou "Elle m'a posé un lapin... quand je pense que je lui avais préparé des broccolis" (Broccoli). A priori, la seule réaction envisageable serait de les ranger bien vite dans la catégorie "Non, vraiment, je suis devenu trop vieux pour ce genre de choses". Pourtant, je vous défie de trouver cette année un disque de pop à guitares aussi efficace ou jouissif que celui-là. Certes, ce n'est pas d'une originalité folle (pensez rockabilly et pop 60s ou, de manière peut-être plus parlante, 'mini-Forbans') et leurs voix ne sont franchement pas inoubliables. Je ne pousserai donc sans doute pas mon enthousiasme aussi loin que certains commentateurs anglais qui ont comparé cet album aux oeuvres de jeunesse des Beach Boys ou des Beatles (ce serait de plus un mauvais service à leur rendre) mais il est bien meilleur que ce que l'on était en droit d'espérer. Reste maintenant à voir si une brillante carrière à la Beach Boys peut réellement s'ouvrir à eux. J'en doute mais aime bien l'idée que certains le pensent, d'autant que le split de Busted leur ouvre un boulevard.

Morrissey - You are the quarry (Sanctuary)
Bien que j'éprouve pour les Smiths un intérêt poli depuis quelques années, ils n'ont jamais fait partie de mes groupes fétiches. Morrissey et Marr ne se parlaient déjà plus quand j'ai acheté mon premier disque et je ne me suis jamais senti un besoin impérieux de m'y mettre réellement. Je me contente d'écouter de temps à autre les compiles de singles ou Strangeways Here We Come. De même, je n'ai aucun souvenir des premiers albums solos de Morrissey. Son retour en 2004 représentait donc pour moi la première occasion de vivre en direct la sortie d'un de ses disques. A vrai dire, je n'en attendais pas grand-chose mais Irish Blood, English Heart, un des meilleurs singles de l'année, est vite venu changer ça, surtout en me rappelant à quel point il chante bien (n'oublions pas qu'il s'est inspiré de Sacha Distel pour placer sa voix). J'ai trouvé l'album vraiment très bon, même si je serais bien en peine de le situer par rapport au reste de sa discographie. Si on ajoute à ça un plan médias d'enfer et une série d'interviews toutes plus pince-sans-rire les unes que les autres (son passage à Friday Night with Jonathan Ross sur BBC One est un modèle du genre), je pouvais difficilement ne pas succomber à la Moz-mania. Je finirai sans doute par me pencher plus avant sur la carrière des Smiths et de Morrissey, histoire d'avoir un avis plus pertinent sur son prochain album. J'ai vu hier que 'Vauxhall and I' était en vente à 7€50. C'est un bon début.

The Libertines - The Libertines (Rough Trade)
Typiquement le groupe que l'on préfère commenter qu'écouter. Comment ne pas être ému par les confessions croisées de Pete et Carl dans le NME ou rêver d'une réconciliation sur scène dans quelques mois ? Pourtant, quand on réduit le groupe à ce qu'il montre sur ce disque, ce n'est pas grand-chose : une collection de chansons à peine formées, pour lesquelles le mot 'bordélique' semble avoir été inventé. C'est parfois plaisant, sur The Man Who Would Be King par exemple, qui rappelle la Mano Negra, mais dans l'ensemble on se dit que s'ils n'avaient mis plus de talent dans leur oeuvre et un peu moins dans leur vie, ils auraient eu une plus longue carrière.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Zut va falloir que j'écoute l'album de McFly en entier parce que je pensais que c'étaient que des sous-clones de Busted.

Chninkel (http://albion.viabloga.com)

Pierre a dit…

Ah, mais attention, ce sont évidemment des clones de Busted, juste avec de meilleures chansons.

Jean-marc a dit…

Pour les smiths, as tu écouté louder than bombs? C'est une pseudo compilation mais je la trouve tres bonne